Utiliser les médias sociaux de façon stratégique

Nous avons déjà parlé dans un billet antérieur de trucs sur l’utilisation de Twitter et de Facebook. Cependant, dans un contexte d’affaires, ce ne sont pas des hobbies, il faut en retirer un avantage stratégique pertinent pour l’entreprise.

En ce sens, nous vous proposons aujourd’hui un petit intro sur la façon d’aborder les médias sociaux stratégiquement.

Forrester, dans un de ses articles les plus populaires de 2009 « The POST Method, a systematic approach to social strategy », suggère de débuter par la clientèle cible (le P de POST est pour « people »). Il est important de bien savoir qui nous voulons joindre mais surtout ce qu’ils font sur Internet, leur comportement segmenté par profil « technographique« . En effet, l’utilisation de Twitter n’est pas recommandable si votre clientèle cible n’utilise pas Twitter. Sur ce point, nous devons insister, ne sautez pas aux conclusions sans rechercher un minimum. Par exemple, les ados utilisent moins Twitter et les « boomers » sont beaucoup plus technos que dans les stéréotypes. (suite…)

mars 28, 2010 at 6:56 5 commentaires

Linkedin, le réseau social professionnel

                            

D’abors, Linkedin est un réseau qui a été fondé en décembre 2002 vous permettant d’élargir le cercle de vos relations professionnelles, tout aussi bien pour développer votre carnet d’adresse que pour relancer votre carrière. C’est un réseau qui est très bien réalisé et procure de réelles opportunités professionnelles. Pour ses membres, c’est aussi un outil de gestion de réputation en ligne1.

En septembre 2009, Linkedin affirme être utilisée par plus de 50 millions de professionnels dans le monde, dans plus de 150 secteurs d’activités, dans 200 pays. En Europe, le réseau compte 11 millions de membres dont 1 million en France2.

 

Conseils d’utilisation de Linkedin

Voici certains points importants à considérer dans votre stratégie de gestion de carrière avec le réseau social de Linkedin. Une chose est évidente, Linkedin est LE réseau social de type “professionnel” qui est en plus forte croissance, il devient quasi-impossible de ne pas l’utiliser3

  1. Vous avez maintenant un “online branding” ou une réputation en ligne, vous devez vous en occuper. Votre profil sur Linkedin sera consulté par plusieurs personnes, assurez-vous d’y présenter vos réalisations importantes et n’y faites rien à la légère. À ce titre, si vous avez des pages dans Facebook ou autre outil moins “professionnel”, souvenez-vous que n’importe qui peut la consulter…
  2. Linkedin vous permet de demander des recommandations de la part de vos contacts. Il ne faut pas en abuser, mais de bons mots dans votre profil, écrits par des ex-patrons ou ex-collègues ne peuvent pas nuire tant qu’ils sont sincères. Il est d’ailleurs suggéré d’en écrire à propos de vos contacts. Il faut donner pour recevoir.
  3. N’ayez rien à cacher. Vos contacts peuvent être vus par tous les gens dans votre réseau qui sont avisés concernant vos ajouts récents. Si soudainement vous ajoutez plein de recruteurs, un collègue de travail (votre patron) pourrait s’en rendre compte.
  4. Répondez aux questions de votre réseau. Linkedin permet de poser des questions aux membres de votre réseau. Ceci permet de démontrer votre expertise tout en étant utile à votre réseau. Utilisez la fonction JobInsider. Vous pouvez la télécharger, c’est gratuit et elle vous avise quand des gens de votre réseau recrutent.
  5. Intégrez-vous si possible au réseau de votre futur employeur potentiel et allez valider son profil Linkedin, vous pouvez toujours apprendre quelque chose d’intéressant à son sujet ou répondre à des questions que vous n’avez pas osé demander.
  6. Si vous êtes du genre (ou dans l’obligation) à manipuler votre cv au niveau des dates, soyez prudent, car c’est plus difficile dans un réseau public. Votre futur employeur pourrait aller comparer Linkedin avec le cv envoyé.
  7. Ayez un profil complet et précis avec des informations pertinentes. C’est votre vitrine. Expliquez vos réalisations dans chaque emploi, détaillez vos études.
  8. Reprenez contact avec le maximum d’anciens collègues, vous multiplierez ainsi vos chances d’entendre parler d’opportunités d’emploi.
  9. Comparez-vous en faisant une recherche sur votre titre professionnel ou une partie (ex : assurance qualité). Vous trouverez des gens qui ont la même expertise et vous verrez où ils travaillent et quels postes ils occupent.
  10. Derniers conseils : investissez-vous et soyez disciplinés. Il faut prévoir un minimum de temps (environ 30 minutes pour commencer) et passez du temps dans votre compte à chaque semaine.

1-      http://www.infos-du-net.com/actualite/14310-linkedin-hollywood-job.html

2-      http://fr.wikipedia.org/wiki/LinkedIn

3-      http://www.paperblog.fr/576051/10-conseils-pour-utiliser-linkedin-dans-votre-strategie-de-recherche-d-emploi/

mars 23, 2010 at 8:46 2 commentaires

Faire sa vie sur Internet: L’écart des générations

 

Cette semaine, je voudrais vous faire part d’un article très intéressant que j’ai lu tout récemment. Cet article explique très bien la réalité qui se dessine présentement sur le Web. En effet, de nombreuses personnes vivent totalement de leur revenu généré par le biais d’Internet. Il est très difficile pour les personnes âgées, et même pour les simples adultes, d’entrevoir cette perspective. En effet, pour beaucoup de gens, l’internet correspond simplement à un accès à l’information mais sans plus. Ce qu’une grande majorité de la population ne sait pas, c’est que le web peut être TRÈS profitable, croyez moi.

Prenez deux minutes pour appréciez cet article.

Making Money Online: The Generation Gap

I’m an internet marketer, but I don’t tell my family. The older the relative, the less likely I am to discuss my career. You see, I don’t think they’d quite understand. If I told them I swing an axe to chop lumber and make $100 per day, or heal grievous wounds for $1000 per day, I’m fairly certain we’d be on the same page. Those professions—lumberjack and doctor—have been around for hundreds of years, so they’ve become well established as things to do in life. “Internet marketer” not only sounds vague, but also it is a completely opaque field to most people. When I mention my profession to the uninitiated, all I get is a blank stare, because there’s no obvious association with a widely understood means of support. Many older folks would consider it a weird profession. And I can’t entirely blame them.

Perhaps the lack of a physical product is what’s so troublesome. Money is being constantly pushed around, but for the most part, nothing physical is produced. You’d think that people would be accustomed to this notion—after all, Wall Street has been pushing money around for decades—but there’s still something intrinsically new and uncomfortable about the absence of physical product. One industry after another struggles with how the lack CD, VHS, DVD, or printed book affects the value of the material. What’s the value of a song download? How about an ebook? These are questions most people have never even considered.

Generating (a lot of) money online calls for some different skills and ways of approaching moneymaking than are widely understood. You need a solid understanding of both traditional human desires along with a grasp of the ways in which these desires have been modified and twisted by our online existence. First and foremost, we operate extremely quickly online. Click, click, click. If a web page doesn’t load in three seconds, 90% of us will just move on. If a page is not immediately captivating, tab closed. We’re fickle, and we love it. In order to capture the attention of a web user long enough to make a sale or generate a click, we need to submerge ourselves in the motivations of a specific group of web users. And that’s only the tiniest tip of the iceberg.

When you reveal that you make your living online, it sometimes becomes an uncomfortable admission. What skill set do you need, and, most importantly, how can your mother brag about her son’s accomplishments to her friends when she herself doesn’t even understand them? Make no mistake: the internet is still newborn. It’s just taking its first tentative steps into our lives, and puberty is years and years away. As with any new profession, that of internet marketer will take a while to seep into our collective mind. I think it’ll be different in ten years when making a living online will be easy to understand, but by that time, it’ll likely be far less exciting.

Source: http://www.cashbackaffiliates.com/making-money-online-the-generation-gap/

mars 17, 2010 at 2:55 1 commentaire

L’importance des réseaux sociaux

Aujourd’hui, ne pas être inscrit sur une les réseaux sociaux tels Facebook où Twitter peut être considéré comme une erreur stratégique de la part des entreprises. L’utilisation des ses réseaux est un atout important qui permet de rejoindre une importante quantité de personnes. Sur facebook, par exemple, on compte environ 350 millions d’abonnés dans le monde alors que sur Twitter, qui est présentement en croissance rapide, le nombre est de 25 millions de membres.

Aux États-Unis, les réseaux sociaux ne sont plus utilisés uniquement comme vitrine pour véhiculer l’image de la société. Les entreprises américaines vont plus loin  en considérant ses réseaux comme des canaux d’information en temps réel, comme des apporteurs d’affaires, voire comme un outil commercial avec  « retour sur contrats » quasiment immédiat pour certaines marques. Bref, l’utilisation de réseaux sociaux permet d’atteindre des objectifs différents selon ce qu’une entreprise désire et les possibilités ne cessent d’augmenter.  

Nom : Domino’s Pizza
Type : Restaurant
Fans : 433 063 fans
 

Prenons l’exemple de Domino’s Pizza qui s’est récemment créer des comptes sur Facebook et Twitter et qui a très bien réussi. Le fait d’intégrer ces deux réseaux sociaux à sa stratégie d’affaire à été bénéfique pour cette pizzeria. Son objectif, à la base, était de pouvoir communiquer facilement « ses  news et ses promos » aux utilisateurs sans plus. Par la suite, Domino’s Pizza a su tirer avantage de ses réseaux sociaux en allant plus loin et en proposant des minis jeux flash ou des quiz pour amuser ces fans et en attirer de nombreux autres. Sa popularité a augmenté et en une semaine, il avait déjà environ 11 000 fans de leur page sur facebook, chiffre qui continuait d’augmenter de semaine en semaine pour aujourd’hui se chiffrer à environ 433 000 fans.  

ttp://www.usinenouvelle.com/article/comment-les-industriels-utilisent-facebook-et-twitter.N123139

http://www.marketing-digital.fr/2009/06/dominos-pizza-facebooke-twitter/

mars 9, 2010 at 5:37 6 commentaires

Les gens d’affaires boudent encore Twitter

Voici un article très intéressant paru dans le journal Les affaires! Bonne lecture!

 

Les gens d’affaires boudent encore Twitter

 

Martine Turenne . Les Affaires . 13-02-2010

Twitter est très populaire quand il s’agit de suivre en temps réel un fait divers d’importance – par exemple, l’écrasement d’un avion, les réflexions de personnalités célèbres ou les dernières tendances techno. Par contre, le fameux réseau aux messages de 140 caractères et qui compte 50 millions de membres n’est pas devenu l’outil incontournable des gens d’affaires. Ceux-ci ne savent pas encore comment exploiter son potentiel.
 » Twitter est une jungle et c’est probablement pour cela que les gens d’affaires n’y vont pas « , dit Simon Hénault, président de POD Média, une firme qui se spécialise dans le marketing par contenu et dans la formation sur LinkedIn.
Pourtant, un récent sondage mené sur le réseau LinkedIn auprès des gens d’affaires révèle que la maîtrise de Twitter est plus importante pour eux (30 %) que celle de Facebook (26 %) et de LinkedIn (22 %). Mais maximisent-ils leur présence ?
 » Si vos clients n’y sont pas, c’est comme prêcher dans le désert, estime Simon Hénault. Avant de se rendre sur Twitter, il faut savoir qui s’en sert. Les gens qu’on veut rejoindre sont-ils là ? Est-ce le bon intermédiaire ? Cela vaut pour tous les réseaux sociaux. Pour l’instant, Twitter est la place des utlisateurs précoces, des innovateurs, notamment dans les technologies de l’information. Pour eux, c’est une vitrine superbe. Pour d’autres, les campagnes courriels ciblées restent le moyen privilégié pour rejoindre les clients. « 
Ce sont ceux qui oeuvrent dans le développement, le marketing et les secteurs créatifs qui apprécient le plus Twitter, indique le sondage LinkedIn. À l’opposé, ce média social est le moins appréciés des consultants, des représentants, des ingénieurs et des gestionnaires de très petites ou de très grandes entreprises.
Se faire voir et connaître
Cela dit, même si les clients ne sont pas encore au rendez-vous, Simon Hénault croit que Twitter possède un potentiel intéressant pour la communauté d’affaires, car il permet d’être vu et de se faire connaître.
 » On peut voir les profils des personnes qui nous suivent. Cela donne une foule de renseignements intéressants.  » On peut obtenir des résultats similaires en utilisant les bons mots-clé dans les recherches, ce que permet une application gratuite comme Twillow, par exemple.
D’autres applications, comme Tweetdeck, rendent l’utilisation de Twitter beaucoup plus simple, écrit Chris Brogan, un spécialiste américain des médias sociaux.
Six conseils pour mieux utiliser Twitter en affaires
On ne peut pas nier que les entreprises testent présentement Twitter.  » Vous pouvez dire que c’est une application stupide, qu’il ne s’y fait aucune transaction. Pourtant, il y a trop de gens parmi nous, moi compris, qui ne sont pas d’accord avec cela, et qui peuvent démontrer que Twitter apporte une réelle valeur « , dit Chris Brogan, un expert américain des médias sociaux.
Si vous décidez de vous lancer dans l’aventure, voici quelques conseils de M. Borgan pour tirer le maximum de Twitter en affaires :
1 > Ne twittez pas de façon compulsive;
2 > N’écrivez pas que sur des sujets qui concernent votre entreprise;
3 > Informez-vous des intérêts de votre collectivité;
4 > N’hésitez pas à solliciter son aide;
5 > Lorsque vous parlez de votre entreprise, faites-le de façon utile : donnez des conseils, ajoutez des posts, des photos, etc;
6 > Suivez les gens intéressants : si vous tombez sur la perle rare, allez voir les gens que cette personne suit, et ajoutez-les à votre liste.

février 14, 2010 at 5:47 2 commentaires

Utilisation de Twitter : le cas de Dell

 

Laissons de côté Facebook pour s’intéresser au média social Twitter.

La grande question depuis son lancement : est-il possible de faire de l’argent avec Twitter?

Regardons une entreprise qui vient d’atteindre 6.5 Million en ventes en utilisant un de leurs comptes Twitter. (suite…)

février 13, 2010 at 6:07 5 commentaires

Étape 2: Une publicité sur Facebook

Étape 2: Une publicité sur Facebook

Voici une suite au premier article sur Facebook. Nous aborderons ici une nouvelle façon de se faire voir sur ce réseau social d’envergure mondiale : La publicité.

Facebook offre un service simple qui permet de créer une publicité qui atteignera le public ciblé et permettra un bon suivit.

Comment créer sa publicité Facebook? (suite…)

février 13, 2010 at 5:46 3 commentaires

Articles Précédents


Catégories

  • Réseaux Sociaux

  • Feeds


    Suivre

    Recevez les nouvelles publications par mail.